20 jeunes Drouais se forment au Bafa

20 jeunes Drouais  se forment au Bafa

Ils ont entre 17 et 25 ans et aspirent à devenir animateurs. Motivés à se lancer dans cette voie, ils n’ont pas hésité une seconde à passer une semaine de leurs vacances de Noël au centre social du Lièvre d’Or. Au programme : une formation théorique, première étape du cursus proposé et financé par la Ville de Dreux, désireuse d’accompagner sa jeunesse.

« Donner un coup de pouce »

Précieux sésame pour les jobs d’été, le Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateurs (Bafa) est pour nombre de jeunes l’occasion de faire leur premier pas dans le monde du travail. Pour d’autres, c’est surtout une affaire de vocation. Les motivations, aussi multiples qu’elles soient, ont conduit vingt jeunes du territoire à se lancer dans une formation Bafa qui ne poursuit qu’un seul but : l’obtention de ce diplôme. Pour y parvenir, ils ont débuté, depuis le 20 décembre, un cycle complet qui s’échelonnera sur une année quasi complète avec une formation théorique, un stage pratique et, une session d’approfondissement.

« La municipalité souhaite soutenir les jeunes Drouais et leur donner un coup de pouce dans leurs projets d’avenir,
explique Yusel Kisa, conseiller délégué à la jeunesse et aux loisirs. Ce brevet leur permettra d’encadrer des enfants et des adolescents, à titre non professionnel, et de façon occasionnelle dans les accueils collectifs de mineurs par exemple. C’est une belle expérience pour eux et pour certain le début d’une longue carrière dans les métiers de l’animation de l’accompagnement. Pour les former au mieux, la Ville a fait appel à l’Institut de formation, d’animation et de conseil (Ifac). »

“L’animation, ce n’est pas que jouer”

« Proposer des jeux et divertir nos publics, c’est ce qu’on retient souvent de l’animation. Or devenir animateur, ce n’est pas que jouer, » indiquent Francine Loriot et Sandra Soeiro, les deux formatrices de l’Ifac, bien décidées à tordre le cou à cette idée reçue et à transmettre leurs expériences aux jeunes animateurs en herbe.

Cette formation est donc l’occasion de rappeler les exigences et les attendus. « Avant tout, la sécurité des mineurs, l’importance de la sociabilisation, l’apprentissage et le développement de l’enfant, mais aussi la gestion de la vie quotidienne, le dialogue avec les familles, la coordination avec les équipes et tant d’autres aspects. L’animation est un métier passion. Les conditions de travail sont parfois difficiles, mais la plus belle reconnaissance est sans aucun doute le sourire des enfants et les remerciements des familles. »

Le Bafa, une opportunité

Faire briller les yeux des enfants et qu’ils gardent de bons souvenirs, c’est justement ce qui motive ces vingt jeunes Drouais. C’est le cas notamment de Cheik Sall, 18 ans, lycéen en dernière année à Maurice-Viollette. « Pendant deux ans, j’ai été bénévole au Village estival et j’ai beaucoup aimé. Faire rire les enfants et s’amuser avec eux, c’était super. Dès l’âge de 6 ans, j’ai été en ALSH à la Croix-Tiénac et j’ai passé de supers moments avec mes animateurs. Un jour, j’en ferais peut-être mon métier. Aujourd’hui, on acquiert une approche plus pédagogique. Le Bafa va, qui sait, nous ouvrir des portes, nous aider à trouver des jobs saisonniers, à financer nos études. C’est que du positif. »

8.600 €

C’est le montant financé par la Ville de Dreux pour accompagner 20 jeunes Drouais dans leur formation au Bafa. En contrepartie, les bénéficiaires devront s’investir à hauteur de plusieurs heures.dans un projet collectif, social ou humanitaire au service de la ville de Dreux.

Des nouveautés

  • D’animateur à directeur

Pour la première fois et sous l’impulsion de Pierre-Frédéric Billet, maire de Dreux, la Ville va proposer le BAFD, un brevet d’État pour occuper des fonctions de directeur dans des accueils de loisirs ou des séjours de vacances, à titre non professionnel. Il est nécessaire d’avoir le Bafa pour accéder à cette formation et d’être âgés de 18 à 25 ans. Le dépôt des dossiers est possible jusqu’au 11 mars 2022.

Pour plus d’informations sur le BAFD, contactez la Direction Politique de la ville, cohésion sociale, jeunesse et sports Tél. : 02 37 38 87 81 – polejeunesse@a-petitprezville-dreux-fr

  • Le BIJ devient itinérant

« La municipalité veut aller à la rencontre de tous les jeunes Drouais, affirme Yucel Kisa. L’objectif est clair : les informer des solutions, des formations, des aides que la Ville propose. Concrètement, le Bureau d’information jeunesse (BIJ) qui est un lieu d’accueil, d’information et de documentation installé cour de l’Hôtel-Dieu va sortir du centre-ville et se déplacer. On couvrira l’ensemble du territoire : nous voulons toucher tous les quartiers, tous les publics ! »

Les rendez-vous du BIJ Itinérant (hors périodes scolaires)

> Hameaux de Paul-Bert, tous les lundis de 14h à 16h

> Bâtes, tous les mercredis de 10h à 12h

> Lièvre d’Or, du lundi au vendredi (sauf les mercredis) de 14h à 18 heures

> Sainte-Ève, tous les jeudis de 10h à 12h

> Rochelles, tous les vendredis de 10h à 12h