Retour

60e Anniversaire de la disparition de Maurice Viollette

Portrait
09.09.2020

« Un exemple d’engagement pour la ville de Dreux » Pierre-Frédéric Billet, Maire de Dreux.

Il y a 60 ans, le 9 septembre 1960, Maurice Viollette, maire de Dreux pendant un demi-siècle, s’éteignait dans la ville qu’il a radicalement transformée au cours de sa longue carrière politique.

Maurice Viollette restera devant l’Histoire, l’un des maires bâtisseurs de la ville pendant la première partie du XXe siècle. L’enfant de Janville, fils d’un huissier de justice, avait la politique chevillée au corps au point d’y consacrer toute sa vie.
Maire de Dreux, ministre, député, sénateur, président du conseil général, mais également homme de presse, (il a fondé l’Action Républicaine en 1902) Maurice Viollette laisse une trace indélébile dans la ville. De cet homme de gauche, François Mitterrand, président de la République écrira : « Maurice Viollette, un homme plus grand que son destin ». Il embrasse la carrière d’avocat avant de devenir chef de cabinet du ministre Alexandre Millerand, dans le gouvernement de Pierre Waldeck-Rousseau. C’est en 1902 que Maurice Viollette est élu pour la première fois député de Dreux, fonction qu’il occupe sans interruption jusqu’en 1919.

Proche de Jean Moulin

Il est élu maire de Dreux en 1908, et aligne les mandats jusqu’en 1959 à l’exception avec une interruption imposée en 1940 par le gouvernement de Vichy qui le révoque. Entretemps, il devient ministre du Ravitaillement en 1917, gouverneur général de l’Algérie de 1925 à 1927 puis ministre d’Etat sous le Front populaire de 1936 à 1938. Maurice Viollette est également très proche de Jean Moulin, préfet d’Eure-et-Loir pendant l’occupation, qui le nomme sous-préfet, jusqu’à ce qu’il soit contraint de se cacher jusqu’à la Libération où il est réélu maire de Dreux.

Du sanatorium à la salle des fêtes

L’œuvre de Maurice Viollette est toujours visible à Dreux à travers nombre de constructions qui ont résisté au temps, à l’image du sanatorium des Bas-Buissons, reflétant la préoccupation d’un maire attentif à la santé de ses administrés, puisqu’il fut aussi à l’origine de la construction de l’ancien hôpital de la rue Saint-Denis. Maurice Viollette voulait aussi offrir aux Drouais des logements accessibles que l’on retrouve aux Rochelles, mais également à Sainte-Eve ou dans la cité Foch. Et puis au cœur de la ville, Maurice Viollette avait imaginé la salle des fêtes, devenu le Théâtre, récemment rénové. Pour Pierre-Frédéric Billet, maire de Dreux,  « Maurice Viollette a été un exemple d’intégrité et d‘engagement pour la ville et pour son pays. Un tel parcours ne peut qu’inspirer beaucoup d’humilité au nouveau maire que je suis. Cela doit nous inspirer tous les jours ».

Souvenir. L’association des Amis de Maurice Viollette organise une cérémonie, à l’occasion du 60e anniversaire de sa mort, samedi 12 septembre à 10h30 au monument Maurice Viollette, place Paul-Doumer.

Ça vous intéresse

Le référendum d'initiative partagée
Le référendum d'initiative partagée
Qu'est-ce que le référendum d'initiative partagée ?
Le référendum d’initiative partagée est le dispositif prévu par l'article 11 de la Constitution depuis la révision constitutionnelle de 2008. Un référendum portant sur les domaines...