Retour

Festival Regards d’ailleurs : Rencontre avec Marion Lefeuvre

Cinéma
01.04.2019

Après avoir animé la Ville de Dreux pendant plus d’un mois au rythme des projections et des rencontres, le Festival Regards d’ailleurs touche à sa fin. Cette 17e édition a été marquée par de nombreux temps forts cinématographiques. Parmi eux, la projection de la fiction Lucha Libre de Marion Lefeuvre, ancienne élève de l’option cinéma du lycée Rotrou, sur les écrans du CinéCentre jeudi 28 mars. Un accomplissement pour la jeune réalisatrice qui a signé son premier court-métrage pour la manifestation dont elle assure aussi, depuis 7 ans, la bande-annonce !

Qu’est-ce que représente pour vous le Festival Regards d’ailleurs ?
Mon histoire avec cette manifestation existe depuis quelques années maintenant. J’ai découvert le festival en tant qu’élève où j’ai assisté à de nombreuses séances. Aujourd’hui, j’y participe en tant que membre de l’association Fenêtre sur films et en tant que réalisatrice de la bande annonce : c’est super ! Mais la « consécration », c’est cette année puisque j’ai pu présenter un court-métrage de 14 minutes et donc figurer dans la programmation au côté de réalisateurs et réalisatrices notables. Je suis vraiment ravie !

Le Festival s’adresse en priorité à la jeunesse : pourquoi ce public ?
Grâce à ce médium, on apprend énormément car il nourrit notre connaissance du monde. On a par exemple l’opportunité de se confronter à d’autres réalités et d’avoir accès à des sujets qui nous sont habituellement étrangers. Au-delà de ça, c’est surtout un moyen d’expression extraordinaire et nécessaire. Chaque année, je vois des adolescents se révéler grâce au cinéma car c’est peut-être plus facile de s’exprimer par cette voie là qu’à voix haute ! 

Pendant le Festival, vous êtes intervenue au lycée Rotrou : comment ça s’est passé ?
Pendant et hors festival, j’interviens auprès des classes de l’option cinéma du lycée Rotrou. Étant ancienne élève, le contact est plus facile. Ma scolarité à Dreux est un réel atout pour créer du lien, une communication. À travers mon parcours, mon expérience, ils se rendent compte que c’est possible de faire des études de cinéma après le lycée et surtout, qu’on peut y travailler. Ça rend le secteur d’activité plus accessible !

La 17e édition se clôture bientôt : quels sont vos prochains projets ?
Je suis actuellement en préparation d’un court-métrage qui se passera en Islande. J’ai deux autres projets d’écriture en cours. Mais dès la semaine prochaine, je participe à une résidence à Tours. Le projet : écrire un film de genre !

Pour participez à la soirée de clôture, rendez-vous mercredi 3 avril au lycée Rotrou à partir de 19h pour une ultime projection !

Ça vous intéresse

Les grands projets
Les grands projets
Le visage de la ville a changé.
Depuis 1995, beaucoup de quartiers ont été rénovés voire intégralement repensés afin d'améliorer le confort de vie des habitants et de s'adapter aux changements de la société.
Dans les années à venir, Dreux va...