Retour

La religieuse en prière est restaurée

Culture
25.06.2019

La Ville de Dreux, aidée par la Conservation Régionale des Antiquités et objets d’art (DRAC Centre-Val-de-Loire), pilote un projet de restauration d’œuvres situées dans l’église Saint Pierre. Une liste de huit œuvres en péril a été établie.

Après avoir fait restaurer, en premier lieu, le Repas chez Simon, le Service musée et Patrimoine a procédé au traitement de cette deuxième œuvre intitulée Religieuse en prière. Il se pourrait qu’elle représente le miracle des roses de Sainte Élisabeth de Hongrie.

Après cinq mois dans l'atelier d'Élodie Delaruelle à Versailles, l’œuvre a retrouvé ses couleurs chatoyantes. Datée de la seconde moitié du XVIIe siècle, elle n'est encore attribuée à aucun auteur, mais il s’agit sans doute d’une production flamande. Au premier regard, on peut envisager un travail à quatre mains, d'une part, pour la scène centrale, d'autre part, pour la guirlande de fleurs.

Le tableau est exposé au Musée tout l'été, ce qui permet de le voir de près ! Il réintégrera l'église pour les Journées européennes du Patrimoine.

Ça vous intéresse

Les grands projets
Les grands projets
Le visage de la ville a changé.
Depuis 1995, beaucoup de quartiers ont été rénovés voire intégralement repensés afin d'améliorer le confort de vie des habitants et de s'adapter aux changements de la société.
Dans les années à venir, Dreux va...