Retour

La Ville prend soin de ses arbres


22.01.2021

En octobre dernier, une campagne de contrôle sanitaire du patrimoine arboré de la Ville a débuté. Pendant trois ans, les 12.000 arbres municipaux seront analysés et expertisés par un cabinet arboricole, Silvavenir. Le but de cette opération ? Optimiser la stratégie de gestion sanitaire et sécuritaire des arbres dans un souci de sauvegarde et de découverte du patrimoine arboré.

Si les agents du service Espaces Verts assurent régulièrement la surveillance et le soin des arbres dont la Ville a la gestion, il est parfois nécessaire de recourir à des contrôles sanitaires et mécaniques plus approfondis. Pour cela, la Ville a fait appel à des professionnels extérieurs pour réaliser des diagnostics détaillés et mettre en place un inventaire des sujets.

L’objectif prioritaire de cette campagne ? Avoir une connaissance qualitative et quantitative des arbres, afin de garantir la sécurité du public et de pérenniser le patrimoine tout en ayant une gestion plus adaptée. De mieux prendre en compte, aussi, les besoins de la nature en milieu urbain. Les relevés permettront notamment de repérer les arbres présentant des risques de rupture, déterminer la nature des interventions à entreprendre pour remédier aux risques mais également, disposer d’une évaluation des coûts à mettre en oeuvre.

4.000 arbres en cours d’analyse

La première phase de la campagne a d’ores et déjà débuté. 4.000 sujets doivent être étudiés d’ici fin février. À la demande de la Ville, les arbres présents dans les établissements scolaires ont été les premiers observés, soit environ 600. Les parcs drouais sont les suivants : Hôtel-de-Ville, Sablonnière, Marie-Amélie, Louis-Philippe, etc. Les futures interventions se concentreront quant à elles sur les arbres plantés en alignement tels que les platanes, avenue du Général Leclerc ou encore, les charmes de la Grande-Rue Maurice-Viollette.

À chaque fin de phase, des recommandations et des conseils seront livrés si des altérations, des défauts ou des maladies sont constatés. Des élagages ou des abattages pourraient être alors entrepris.

Gestion et valorisation du patrimoine

Avec les données collectées et les cartographies réalisées lors de cette campagne, un inventaire du capital végétal sera établi. Les résultats des prospections menées par l’entreprise spécialisée, Silvavenir, seront progressivement encodés dans une base de données où chaque arbre répertorié possédera alors sa propre carte d’identité numérique. Cet inventaire digital et géo-localisé permettra, à terme, aux services de la Ville de bénéficier d’un outil de gestion et de mémoire affiné et optimisé pour :

  • suivre au plus près et en temps réel les arbres sur le terrain ainsi que leur état phytosanitaire ;
  • classer les arbres par critères (espèce, rareté, circonférence, intérêt historique, impact paysager, etc.) ;
  • sélectionner les sujets à haute valeur patrimoniale comme les arbres remarquables.

Des informations qui pourraient également être, à l’avenir, accessibles à tous grâce au mouvement « Open Data » (données ouvertes) qui favorise la mise à disposition, de façon libre et gratuite, des données électroniques. Une démarche d’ouverture qui s’intègre dans une politique globale de transparence et d’innovation ouverte également, menée par la Ville de Dreux. Avec le lancement de cette campagne de contrôle sanitaire, la Ville poursuit donc son inscription de sauvegarde et de découverte du patrimoine arboré mais également, ... sa course à la 4ème fleur du label national « Villes et Villages Fleuris » qu’elle espère décrocher en 2021 !

Ça vous intéresse

Les grands projets
Les grands projets
Le visage de la ville a changé.
Depuis 1995, beaucoup de quartiers ont été rénovés voire intégralement repensés afin d'améliorer le confort de vie des habitants et de s'adapter aux changements de la société.
Dans les années à venir, Dreux va...