Retour

L’art à portée de rue


07.01.2021

Si l’art contemporain peut parfois être considéré comme difficilement accessible aux non-initiés, l’ar[T]senal prend une nouvelle fois le contre-pied de cette idée reçue en allant, cette fois, à la rencontre du public. Le rendez-vous est pris devant le Centre d’art. Dans quelques jours, cette vaste place offrira, aux amateurs ou simples passants, un condensé d’art contemporain.

Et c’est derrière les façades vitrées d’une massive structure aux allures de boite XXL, dénommée «La borne», qu’il faudra se diriger. À l’intérieur, se dévoileront successivement des pépites de l’art d’aujourd’hui, fruits de trois artistes protéiformes, le duo Antoine Liebaert et Maximilien Pellet, puis Julien Laforge. Ce dispositif innovant et itinérant – «La Borne» se déplace dans toute la région Centre - est pensé par un collectif d’artistes orléanais : POCTB, autrement dit Le pays où le ciel est toujours bleu. Bien plus qu’une exposition hors les murs, il s’agit ici de créer un point de rencontre entre le public et des œuvres contemporaines, faire naître du bitume un lieu d’échanges, de questionnements. Car l’art, c’est aussi ça, un espace propice au partage, à la surprise, aux émotions aussi intenses qu’imprévisibles. C’est ce que vous invite à découvrir pendant plusieurs semaines «La Borne» : un moment suspendu, si essentiel en ces temps qui courent, à portée de tous.

À noter :

  • du 10 au 31 janvier : Antoine Liebaert et Maximilien Pellet
  • du 7 au 28 février Julien Laforge
  • le 12 février à 19h Vernissage

Ça vous intéresse

Les grands projets
Les grands projets
Le visage de la ville a changé.
Depuis 1995, beaucoup de quartiers ont été rénovés voire intégralement repensés afin d'améliorer le confort de vie des habitants et de s'adapter aux changements de la société.
Dans les années à venir, Dreux va...