Mission Eure-et-Loir

Portrait
05.02.2020

C’est désormais à Dreux que sera organisée l’élection de miss Eure-et-Loir. Une consécration pour le comité miss Pays de Dreux, présidé par Stéphanie Talata, qui oeuvre depuis dix ans à gravir les marches du podium.

« Notre objectif, c’est de créer un événement sur la ville et d’emmener une jeune fille le plus loin possible dans l’aventure ». Dans un monde de miss où Stéphanie Talata a toujours « gardé un pied ». Depuis 2002 et sa couronne de miss Orléanais. « J’assistais aux différents shows et
puis un jour, l’Union des commerçants m’a demandé d’organiser l’élection de miss agglo ». Elle se lance et pendant dix ans s’attèle avec le comité à peaufiner l’élection. Au point de séduire Sylvie Tellier, miss France, qui décèle le potentiel du comité : son élection est de niveau régional. Fin 2019, c’est décidé : l’élection de miss Eure-et-Loir 2020 sera pour l’équipe de Stéphanie Talata. Une récompense de l’investissement d’une association… D’une équipe d’amies, composées notamment de Margaux Bourdin, miss Centre-Val-de-Loire 2015, Solène Salmagne, miss Orléanais 2014, et de commerçants comme Véronique Notteau qui aide à la décoration et a ouvert une boutique rue des Embûches.

Dans tout le département
C’est au Théâtre que l’élection aura lieu le 13 mars. Le titre de miss Pays de Dreux sera attribué à l’une des dauphines de miss Eure-et-Loir. La sélection des candidates a d’ores et déjà commencé. Et pour les recruter, le comité innove. Si les candidatures libres sont toujours possibles, les jeunes filles pourront également se présenter lors du casting organisé à Dreux, le 8 février. L’objectif de « ce travail en amont, c’est de fédérer tout le département derrière une candidate pour avoir le plus de chances possibles à l’élection de miss France ». C’est aussi un moyen de rassurer les parents et les jeunes filles qui hésitent à se présenter. Les anciennes miss raconteront leur histoire et partageront leurs expériences. « Rien n’est acquis, chaque élection est différente », résume Stéphanie Talata. « Plusieurs anciennes miss ont fait plusieurs tentatives avant de réussir, comme Sylvie Tellier ».

Renseignements : Les candidatures sont à envoyer à misseureetloirofficiel@gmail.com
Pour concourir, les jeunes filles doivent mesurer au moins 1,70 mètre, avoir entre 18 et 24 ans et habiter dans le département.

Ça vous intéresse

Le référendum d'initiative partagée
Le référendum d'initiative partagée
Qu'est-ce que le référendum d'initiative partagée ?
Le référendum d’initiative partagée est le dispositif prévu par l'article 11 de la Constitution depuis la révision constitutionnelle de 2008. Un référendum portant sur les domaines...