Aider les Drouais à faire valoir leurs droits

Aider les Drouais à faire valoir leurs droits

C’est la mission que s’est fixée la Ville de Dreux, la Caisse d’allocations familiales (Caf) et la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM). Les partenaires ont lancé en juin dernier une expérimentation sur le territoire drouais avec l’installation de points d’accès aux droits dans 4 maisons Proximum. Pour offrir un accompagnement de proximité aux Drouais, des agents municipaux ont été formés par les deux organismes euréliens.

Accompagner et orienter

Vous avez des questions et avez besoin d’être orienté dans vos démarches administratives ? Vous rencontré des difficultés dans le traitement de vos demandes par les services publics ou les organismes assurant la gestion des droits sociaux ?  

Depuis quelques semaines, vous pouvez désormais vous tourner vers les maisons Proximum de Dunant-Kennedy, Bâtes, Rochelles et Hameaux de Paul-Bert. Ces lieux de ressources proches de chez vous sont dotés de nouveaux points d’accès aux droits. Une dizaine d’agents de la Ville de Dreux formés sauront vous guider, vous conseiller et vous aider dans la constitution de vos dossiers, y compris sur le volet numérique. “L’objectif pour nous est d’accompagner de manière très ciblée les citoyens. S’ils le sont, cela facilitera le parcours administratif, et cela évitera à certains aussi de renoncer à leurs droits alors qu’ils sont éligibles,” a expliqué le maire, Pierre-Frédéric Billet, lors de la signature de la convention avec Florian Duperray et Richard Vieau, respectivement directeurs de la Caf et de la CPAM d’Eure-et-Loir. “Si ce dispositif peut soulager les Drouais dans leur parcours administratif, et peut-être les aider à avoir une vie plus confortable, il faut essayer. C’est ce que nous faisons aujourd’hui avec nos partenaires qui ont, je tiens à le souligner, une certaine capacité à innover, à proposer des services adaptés aux publics.”  

« Muscler” le service de proximité 

Alors qu’en mai dernier, la CAF et la CPAM ont mutualisé leurs services dans un lieu unique, rue des Capucins, parallèlement à ce projet, les deux organismes souhaitaient “muscler” leur présence sur le territoire drouais. “On voulait aller plus loin que notre accueil commun en centre-ville et proposer un maillage de proximité de nos services à l’instar de ce que France Services a développé en milieu rural,” explique Florian Duperray de la Caf qui avait jusqu’alors ses services décentralisés uniquement sur le quartier Dunant-Kennedy. “Aujourd’hui, on propose un service public double avec Caf et CPAM qui va rayonner sur 4 quartiers,” se réjouit le maire. Pour Richard Vieau, “cette proximité de lieu et de temps favorisera une meilleure prise en charge du besoin de l’assuré social ou de l’allocataire. L’idée est de créer un usage qui va être durable dans le temps et faciliter l’autonomie des bénéficiaires grâce à l’accompagnement des agents de la Ville de Dreux”.  

De la théorie à la pratique  

Si des demandes seront plus faciles à accompagner, d’autres en revanche seront plus complexes. Chaque situation nécessite une prise en charge à part entière, or pour les plus délicates, l’expertise de la CPAM et de la Caf seront indispensables. “On ne demande pas aux agents municipaux de faire notre travail. Lors de leur formation, on leur a appris à connaître la limite de leur intervention. Nous sommes dans une expérience partenariale. Ces points d’accès sont les premiers points d’accueil dont la mission est d’orienter les usagers, et si cela est nécessaire de passer la main à nos équipes pour le suivi des dossiers plus compliqués,” insiste Romain Duperray.  

Pendant une année, cette expérimentation permettra de quantifier et qualifier l’impact de cette nouvelle offre de services publics. “Un bilan à mi-parcours sera d’ailleurs réalisé afin de mesurer l’efficacité de cette action auprès des publics, car c’est bien cela qui prime !” complète le maire. En fonction de ces premières analyses, le dispositif pourra si besoin être ajusté. À quoi s’ajoute également la mise en place d’une formation continue à destination des agents de la Ville afin qu’ils puissent maîtriser les dernières évolutions comme les futures fonctionnalités à venir sur ameli.fr et caf.fr !  

À noter 

Les points d’accès aux droits dans vos maisons Proximum :  

  • Dunant-Kennedy au 35, rue Moronval 
  • Bâtes, boulevard de l’Europe 
  • Hameaux de Paul-Bert, rue des Bergeronnettes 
  • Rochelles au 34, rue Raymond Poincaré 

Ouverture du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30 (fermeture à 17h le vendredi).  

Bon à savoir 

Le Centre communal d’action social de la Ville de Dreux situé au 2, rue des Gaults propose également des permanences sociales pour vous aider dans vos démarches les vendredis après-midi. Plus de renseignements au  

Comment améliorer l’accès aux droits ?  

C’est la question que se pose depuis novembre dernier un groupe d’acteurs du quartier Dunant-Kennedy qui regroupe des habitants du secteur, des associations locales, des agents des services municipaux et autres experts institutionnels. Pendant un an, ils participent à une démarche expérimentale de réflexion participative avec la Caf et la Ville de Dreux. Leur objectif : trouver de nouveaux leviers d’actions pour lutter contre le non-recours aux droits notamment sociaux. Aujourd’hui, de nombreuses personnes éligibles aux minimas sociaux, aux prestations sociales n’y ont pas accès. Les causes peuvent être multiples : défaut d’information, manque d’accessibilité, complexité administrative, dématérialisation accélérée des démarches, ou encore stigmatisation. Autant de freins que devront tenter de lever ces acteurs, riches de leurs expériences personnelles et professionnelles, afin de permettre à tous les citoyens drouais de faire valoir leurs droits.