Des écoles drouaises participent à la Coupe de la ville 

Des écoles drouaises participent à la Coupe de la ville 

Mardi 21 juin, plusieurs écoles primaires drouaises se sont affrontées pour la première édition de la Coupe de la ville des sports collectifs au stade Jean Bruck. L’occasion pour les jeunes drouais de prendre part à une compétition joviale autour de plusieurs disciplines.  

9 écoles pour un challenge  

Au stade Jean Bruck, l’ambiance était sportive pour ce premier jour d’été. Neuf écoles primaires concourraient pour remporter la Coupe de la ville. Chaque établissement était représenté par un groupe de 25 CM1 et CM2 répartis en trois équipes : foot, hand et basket. Il s’agissait de disputer un mini-championnat en jouant chacun huit matchs de huit minutes. Sous la direction de Stéphanie Mallet, cheffe de l’équipe éducative sportive de la Ville, ce sont les éducateurs sportifs drouais qui ont encadré la compétition dont Didier Pillette, Nicolas Giraudon, Farid Dali, Damien Bamas, Stéphanie Dohey et deux maîtres-nageurs, Christophe Pédenon et Stéphane Roche. Tous étaient secondés par les enseignants des écoles présentes, des membres du service jeunesse et de jeunes arbitres venus du FC Drouais, de l’Alliance Basket et de l’USDV Handball. 

À l’issue des rencontres, un classement par sport puis un classement général ont été établis, permettant de désigner le vainqueur du Challenge de la ville 2022. Ex-æquo dans ce classement final, Saint-Martin et Saint-Pierre ont été départagées par les meilleures places obtenues dans les trois sports et c’est Saint-Pierre qui s’est finalement imposée de peu.  

Classement  

Handball : 1/ Gambetta ; 2/ Saint-Pierre ; 3/ Saint-Martin ; 4/ Michelet ; 5/ Jean-Zay ;  6/ Saint-Exupéry ; 7/ Ferdinand-Buisson ; 8/ Paul-Bert ; 9/ Godeau 

Basket : 1/ Jean-Zay ; 2/ Saint-Pierre ; 3/ Gambetta ; 4/ Saint-Martin ; 5/ Ferdinand-Buisson ; 6/ Michelet ; 7/ Saint-Exupéry ; 8/ Paul-Bert ; 9/ Godeau 

Football : 1/ Ferdinand-Buisson ; 2/ Saint-Martin ; 3/ Paul-Bert ; 4/ Saint-Exupéry ;  5/ Saint-Pierre : 6/ Michelet ; 7/ Gambetta ; 8/ Jean-Zay ; 9/ Godeau 

Challenge 2022 : 1/ Saint-Pierre ; 2/ Saint-Martin ; 3/ Gambetta ; 4/ Ferdinand-Buisson ; 5/ Jean Zay ; 6/ Michelet ; 7/ Saint-Exupéry ; 8/ Paul-Bert ; 9/ Godeau 

Des actions sportives en milieu scolaire 

Interventions sur le temps scolaire 

Les éducateurs sportifs animent dans toutes les écoles primaires drouaises des séances hebdomadaires de sport pour les élèves de cycle 3 (CE2, CM1 et CM2). Parallèlement, soixante-douze classes drouaises de CP, CE1 et CE2 bénéficient d’un apprentissage de la natation dans le bassin de l’école Michelet. 

Écoles de sports 

La formule périscolaire se déroule le lundi après l’école à Jean-Zay et le mardi  à Gambetta avec des élèves venus de toutes les écoles drouaises.  Pour les formules extra scolaires, c’est le mercredi de 9h30 à 12 heures puis de 13h30 à 16h45, que l’école Paul-Bert accueille tous les enfants qui le souhaitent et que le bassin de Michelet reçoit les séances de natation de 9h30 à midi et de 15h30 à 17h30. 

Portrait  – Didier Pillette

Venu de Bayeux en Normandie, voici trente-trois ans que Didier Pillette est devenu moniteur de sport municipal, appellation d’usage à l’époque. En ce temps, l’équipe des éducateurs sportifs était composée de Stéphane Lowe, Brian Sanders, Christophe Pédenon et Jean-Pierre Sanson. Le maire était alors Jean Hieaux et son adjoint aux sports Jean Bruck. « C’est Jean-Marie Certain, directeur général des services, qui m’avait fait venir à Dreux. » Chaque moniteur avait sa spécialité qu’il enseignait aux élèves : le foot pour Didier Pillette, le basket pour Brian Sanders et le hand pour Stephan Lowe.  « Aujourd’hui, on enseigne tous les sports, c’est beaucoup plus intéressant. » Parmi les changements remarqués pendant sa carrière, qui lui a permis de connaître toutes les écoles primaires de la ville, Didier Pillette juge que les élèves d’aujourd’hui sont « moins sportifs qu’avant. Il y a trente ans, ils étaient plus motivés et ils bougeaient davantage. De nos jours, ils sont plus calmes et certainement moins volontaires pour se dépenser. »