Dreux, nos années 70

Dreux, nos années 70

Et s’il suffisait d’ouvrir grands nos yeux pour revenir 50 ans en arrière, et se laisser (re)plonger au cœur du Dreux des années 70 ?

Depuis le 24 septembre, c’est que propose la Ville de Dreux au square de la République avec une exposition hors-les-murs consacrée aux clichés de Didier Leplat, extraits de son album “Dreux, nos années 70”. Cet ouvrage richement illustré, fruit d’un partenariat unique entre les Éditions de l’Étrave et la Ville, retrace la vie drouaise à l’ère des Trente Glorieuse. Des photographies désormais à la portée de tous qui doivent aujourd’hui passées dans la mémoire collective.

À l’occasion de l’inauguration de cette nouvelle manifestation de l’art dans l’espace public, Pierre-Frédéric Billet, maire de Dreux, a rappelé sa rencontre enthousiaste avec le photographe, bien avant les élections, et son souhait d’en faire profiter tous les Drouais : « C’est un beau clin d’œil à notre histoire drouaise, et cela fait réfléchir les gens sur notre ville actuelle ». En effet, premier constat face aux photos : le choc de la piétonisation ! « C’est le sens de l’histoire de Dreux, et c’est celui que nous continuerons de suivre en valorisant plus encore le centre-ville des piétons, » assure le maire.

S’inscrivant dans le cadre de l’exposition Curiosités vagabondes qui se tient actuellement à l’ar[T]senal, les photos de Didier Leplat sont un nouveau moyen pour les Drouais de se réapproprier le centre-ville et d’en faire mémoire. Car « une ville qui entretient sa mémoire est une ville qui valorise et nourrie son appartenance, » a souligné Fouzia Kamal pour clôturer l’inauguration.

“Dreux, nos années 70”

Disponible à la vente (24€) à la Rose des Vents, Hyper U Vernouille, Cora et via le site Internet de l’éditeur www.editions-etrave.fr