Entrepreneurs et jeunes demandeurs d’emploi sur le stade

Entrepreneurs et jeunes demandeurs d’emploi sur le stade

Ce sont des jeunes brillants, diplômés de bac+2 à bac+5, issus pour la plupart des quartiers populaires. Mais leur parcours s’arrête souvent à la porte de l’entreprise. Parce qu’ils n’ont pas forcément les connaissances et les réseaux. Depuis mars, un système de mentorat a été mis en place. Les mentors et les mentorés se retrouveront au stade Jean Bruck pour une journée originale le 28 juin.

Lancé en mars, le club du mentorat a déjà permis de constituer 26 binômes dans une démarche d’accompagnement pour des jeunes qui éprouvent des difficultés à intégrer le monde du travail. « L’objectif est de constituer au moins 40 binômes cette année, » précise Pierre-Frédéric Billet. Ce système ne promet pas l’accès à l’emploi, même si plusieurs jeunes ont déjà intégré une entreprise grâce à lui. « Il s’agit de transmission de savoir, de codes, d’accompagnement en aidant ces jeunes qui ont formation initiale de bon niveau pour qu’ils puissent obtenir ce qui leur manque : le réseau, » explique Xavier Luquet, sous-préfet. « L’idée est de créer cette connaissance des gens en dehors de l’entreprise. » Il fallait donc créer des événements « de cohésion, pour que les gens se retrouvent et de créer une animation. »

« Le réseau de ceux qui n’en n’ont pas »

Une première manifestation s’est déroulée au golf du Bois d’O en mai « qui a donné un peu l’esprit de ce que l’on voulait faire. Même si ce n’est pas l’objectif premier, j’ai l’exemple d’un jeune qui a rencontré un chef d’entreprise à cette occasion et il a été embauché. Il s’agit de créer les conditions d’un écosystème ou ce genre d’opportunités peuvent se produire. »

La prochaine animation du genre se déroulera sur le stade Jean-Brick, le 28 juin prochain et s’appellera « Du stade vers l’emploi ». Avec un large soutien de la Ville, de la Mission locale, de Pôle emploi de l’EDAC, le club d’Athlétisme réunifié de Dreux et l’USDV Handball, tout le monde se retrouvera sur le stade pour une journée de sport, mais également de contact au cours d’une compétition amicale… mais qui permet parfois de détecter un élément de valeur, par son comportement, son sens du collectif ou de l’équipe sur un terrain de sport.

Coup de pouce

« Dans le sport, on voit l’attitude des gens. On voit comment ils interagissent avec leurs équipiers, est-ce qu’on va au bout de soi-même ? Est-ce qu’on respecte les règles ? On voit la nature des gens et ça permet aussi de faire rencontrer des gens qui ne se rencontreraient pas et de leur faire faire des choses ensemble. L’objectif est de suivre 40 jeunes d’ici la fin de l’année, » ajoute Pierre-Frédéric Billet. « Nous avons des jeunes très brillants, on a réinstauré la cérémonie pour les mentions “très bien” au bac. On essaie de mettre en lien les jeunes avec les entreprises que nous connaissons, les collectivités, pour faciliter notamment le premier stage qui est souvent décisif. Nous voulons, en toute modestie, être le réseau des gens qui n’en n’ont pas. On ne peut pas demander aux jeunes d’avoir de l’ambition et ne pas leur donner le coup de pouce nécessaire pour aller plus loin. »

Tout débutera à 9 heures, les 26 paires constituées s’affronteront au cours de trois épreuves d’athlétisme avant que plusieurs équipes soient constituées pour un tournoi de handball au Palais des sports. A l’issue du déjeuner, un job dating ouvert à tous se tiendra, toujours au Palais des sports avec plusieurs entreprises en cours de recrutement. « D’ailleurs, si des entreprises sont intéressées par le club mentorat, on leur trouvera de la place sans difficulté. Le contrat avec les entreprises est de consacrer au moins deux heures chaque mois aux jeunes et dans les six mois de leur proposer un stage, soit dans leur entreprise, soit dans une entreprise avec qui ils travaillent, » poursuit Xavier Luquet.

« Participer à cette opération était une évidence pour nous, » conclut Kévin Normand, » président du club d’athlétisme « J’ai moi-même été longtemps athlète et l’on m’a transmis des valeurs, l’esprit d’équipe, le goût du travail. » Et en matière de condition physique, les jeunes auront certainement quelques arguments à faire valoir devant leurs mentors…

Pratique. Le rendez-vous est fixé à 9 heures au Palais des sports de Dreux pour le début des épreuves du club du mentorat. A la fin de la matinée un déjeuner est prévu avec les responsables d’entreprises et les demandeurs d’emplois. Le job dating débutera à 14 heures, jusqu’à 17 heures.