Inauguration d’IMT : un jour historique pour la formation

Inauguration d’IMT : un jour historique pour la formation

Pour la plus grande satisfaction des élus et industriels de la pharmacie et de la cosmétique, L’institut de formation IMT a été inauguré, jeudi soir. Symboliquement, les premières promotions de diplômés ont été mises à l’honneur, mais tout le monde s’est félicité de ce grand pas pour la formation dans deux secteurs qui recrutent activement.

Il aura fallu plusieurs années de travail pour aboutir à l’installation d’IMT à Dreux. Dans les anciens locaux de l’Agglo (et de France Télécom), IMT a ouvert son septième site, rue Loiseleur-Deslongchamps. Cet institut de formation basé à Tours se rapproche ainsi d’un territoire qui compte plus de 2.000 emplois dans la pharmacie et doit faire face à des difficultés de recrutement. C’est dire si les deux premières promotions de techniciens de maintenance et d’opérateurs spécialisés pour l’industrie pharmaceutique et cosmétique étaient attendus avec impatience. IMT ambitionne de former 150 personnes en trois ans en apprentissage, des demandeurs d’emploi en reconversion, (PRF) sur des niveaux allant du CAP au Bac+2, aux métiers de productions pharmaceutique et cosmétique (les formations sont gratuites pour les bénéficiaires – dispositifs de droit commun -). Il s’agit aussi d’accompagner la montée en compétence des salariés en formation continue.

Aller plus loin

Le centre drouais dispose ainsi de 2 ateliers techniques avec des machines modernes et 3 salles de cours pour dispenser ses enseignements. IMT, qui compte 125 collaborateurs sur ses différents sites a investi 1, 5 million d’euros (en co-financement avec l’État et la Région) et créé sept emplois permanents à Dreux. Si les premiers stagiaires ont dit leur satisfaction d’avoir suivi leur cursus, les différents partenaires (État, Région Centre-Val-de-Loire, Agglo, Ville de Dreux) ayant œuvré à cette implantation ne l’étaient pas moins. « La pharmacie est extrêmement importante chez nous », a souligné Pierre-Frédéric Billet, conseiller régional-maire de Dreux à l’heure de l’inauguration.

« On a trouvé un accord pour les locaux, la Région a été extrêmement présente, comme l’État. C’est important parce que cela concerne des milliers d’emplois dans notre bassin de vie. C’est essentiel pour des personnes qui travaillent déjà dans la pharmacie ou pour ceux qui voudraient se reconvertir. C’est un travail collectif. Le label Territoire d’industrie n’a pas été évident à obtenir. Notre député Olivier Marleix est allé l’arracher dans le bureau du ministre. » Gérard Sourisseau, président de l’Agglo n’a pas manqué de souligner « les difficultés que nous avons connues sur le territoire pour progresser dans la formation, même si les industriels étaient demandeurs. Il était compliqué de faire quelque chose et de trouver des réponses. L’implantation d’IMT en est une. On remonte la pente et les clignotants repassent au vert. On ira plus loin, dans d’autres domaines de formation. »

François Bonneau, président de la Région Centre-Val-de-Loire a pour sa part mis en avant la qualité des collaborateurs des entreprises de la Région qui n’a pas été pour rien dans la décision du groupe Thermomix d’implanter son nouveau site de production près de Châteaudun. « Le nerf de la guerre, c’est la ressource humaine et la compétence. La réactivité est intéressante, on est au côté d’IMT

depuis le départ. On a un formidable outil, du CAP aux formations supérieures. C’est un très bon choix de rendre la confiance à des territoires qui avaient perdu confiance en eux. »

Pour Olivier Marleix, député , « ce jour est historique, parce que cela fait des années que l’on rêve de l’ouverture d’IMT ici à Dreux, c’’est important pour nos entreprises. La pharma est le premier employeur de notre territoire. Il ne se passe pas une journée sans que l’on rencontre un directeur qui nous dise qu’il n’arrive pas à recruter. C’est un sujet majeur. On ne peut pas être la capitale de la pharmacie et de la cosmétique et avoir ces problèmes de recrutement. C’est une très bonne nouvelle pour nos entreprises et pour les hommes et les femmes de notre territoire. »