Maraudes, la Ville peut compter sur ses partenaires

Maraudes,  la Ville peut compter sur ses partenaires

Plus que jamais, la solidarité continue de fédérer de nombreux partenaires locaux. Vendredi 19 novembre, nombreux d’entre eux étaient présents au Marché couvert à l’occasion du lancement officiel des maraudes en présence de Pierre-Frédéric Billet, maire de Dreux et président du Centre communal d’action sociale (CCAS). 

Une solidarité au-delà de la cité durocasse 

« Cette année encore, il y a une belle mobilisation autour des maraudes. Cette mission menée par le GIP Relais-Logement et la Croix-Rouge avec l’appui du CCAS de Dreux demeure nécessaire pour venir en aide aux personnes les plus démunies. De nouveaux acteurs locaux nous ont rejoint dans cette opération solidaire créant sur le territoire un partenariat responsable exemplaire, » souligne Pierre-Frédéric Billet satisfait de cet effort collectif dans la lutte contre l’exclusion qui rayonne hors des frontières drouaises.  

Le CCAS de la Ville et quatre entreprises du Pays de Dreux – Web Studio (Dreux), Midi Auto (Vernouillet), SFA Travaux publics (Abondant) et Les Écuries du Moulincourt (Bû) ont ainsi financé l’achat de plus d’une centaine de pochons d’hygiène auprès de l’association Flavien et du Groupement Coopératif des Aveugles Travailleurs (GCAT) et, de leur réseau solidaire Ressources et Partages®. Une donation rendue possible grâce notamment à leur contribution au titre de la taxe Agefiph (pour le secteur privé) et FIPHFP (pour le secteur public). « Signe que cette taxe n’est pas que fiscale et contraignante : elle peut contribuer à soutenir des actions vertueuses au profit de ceux et celles qui en ont le plus besoin, » se réjouit Pierre-Frédéric Billet. Pour son adjoint en charge des solidarités et vice-président du CCAS, Mounir Chakkar, « cette coopération est le fruit d’un long travail de terrain mené notamment par Thomas Berzin, Délégué Conseil territorial de Flavien et de GCAT, à qui la Ville de Dreux apporte tout son soutien. »  

Renforcer la veille sociale à Dreux : le rôle clé du CCAS 

Dès 2018, le CCAS de Dreux a initié les maraudes et contribué à leur mise en place sur le territoire drouais.  À cette époque, des temps de formation auprès des référents des maraudes des Restos du Cœur à Chartres avait été proposé à des bénévoles issus de diverses structures drouaises afin de les sensibiliser aux modalités de fonctionnement et d’organisation de ce dispositif hivernal. « C’est en mobilisant nos partenaires de la Croix-Rouge, du GIP Relais-Logement et des bénévoles issus de différentes associations dont le Secours Catholique que plusieurs sessions de travail ont permis de définir les modalités de mises en œuvre et d’arriver à la coordination telle que nous la connaissons aujourd’hui, » rapporte Cécile Cabrita, directrice du CCAS.  

Depuis, le GIP Relais-Logement et la Croix-Rouge sont devenus autonomes et s’appuient sur le CCAS pour coordonner l’information à la population et mobiliser des moyens matériels ou financiers. En octobre dernier, le CCAS a par exemple fait don, via son épicerie sociale et solidaire (Épices & A’), de gels douche, shampoings, protections hygiéniques, couches bébé premier âge, biberons et trousseaux de naissances au GIP Relais-Logement pour les maraudes et pour les personnes accueillies notamment au Point accueil de jour.  

Autre forme de participation du CCAS auprès du GIP pour les maraudes et accueil du 115 : lors de ses ramasses l’épicerie sociale est amenée à rétrocéder au GIP ou à la Croix-Rouge des produits à date trop courte pour être mis en vente ou en trop grand volume pour être écoulé aux dates limites de consommation (DLC). Ainsi, ils sont redistribués immédiatement aux usagers qui en ont le plus besoin. Une action solidaire qui lutte aussi contre le gaspillage !  

La Ville de Dreux met en outre à disposition et à titre gratuit un minibus au profit de la Croix-Rouge. À noter que chaque année, une subvention est versée au GIP Relais-Logement et à la Croix-Rouge, respectivement de 30.000 € et de 4.000 €. 

Des maraudes organisées et aidées 

Tout au long de l’année, le GIP Relais-Logement, référent local en matière d’hébergement d’urgence (115), assure des maraudes les mardis soirs à Dreux et à Vernouillet avec un point de rendez-vous au Marché couvert de Dreux à 20 heures. Pendant la période hivernale, les bénévoles de la Croix-Rouge renforcent la tournée en assurant une maraude supplémentaire les vendredis soirs. « Cette année, des jeunes de la Mission locale viendront en plus leur prêter main forte, » précise Pierre-Frédéric Billet, également président du conseil d’administration de la Mission locale, aux côtés de Mina Daoudi, la directrice de l’association. En plus de cette aide sur le terrain, le GIP Relais-Logement et la Croix-Rouge peuvent compter sur des commerçants qui donnent toute l’année pour compléter les denrées offertes aux bénéficiaires. C’est le cas notamment des boulangeries Au Croissant d’or à Vernouillet et le Fournil d’Ynès à Dreux.