Plus de 200 postes à pourvoir immédiatement

Plus de 200 postes à pourvoir immédiatement

La Mission locale, en partenariat avec Pôle emploi, organise sa première journée de l’emploi vendredi 1er octobre de 10 heures à 17 heures au Centre socio-culturel du Lièvre d’or. Plus de 200 postes sont proposés pour ce premier rendez-vous appelé à se renouveler régulièrement.

« Il faut sortir de cette idée selon laquelle, il n’y pas de travail à Dreux. On sent une reprise.» Mina Daoudi, directrice de la Mission locale croule sous les offres d’emploi non satisfaites. Dans des domaines aussi variés que la restauration, l’industrie, l’aide à la personne, les collectivités, le commerce et ou le transport-logistique. « Nous avons 200 emplois à pourvoir en urgence, ce qui pose un problème aux entreprises, car cela ralentit leur activité, » ajoute Pierre-Frédéric Billet, maire de Dreux et président de la Mission locale du drouais. « Et nous avons 200 autres emplois qui vont arriver très prochainement. Ce sont donc plus de 400 emplois disponibles. Pour ce qui concerne les plus urgents, il y a 50 emplois dans la restauration, autant dans l’industrie et dans l’aide à la personne, 30 dans le transport, dans le commerce, et autant d’agents dans la collectivité. »

Un rendez-vous mensuel

La formule sera un peu différente de ce qui se faisait auparavant, avec une date unique pour tous les employeurs. « Nous allons désormais le rythmer mensuellement pour avoir des récurrences de rendez-vous. Ces Rendez-vous de l’emploi sont ouverts à tous, même si le cœur de métier de la Mission locale est celui des 16-25 ans. Nous sommes en partenariat avec Pôle emploi, ce qui fait que ces emplois s’adressent à tout le monde. Il y a quelques emplois qualifiés, mais il y aussi beaucoup d’emplois non qualifiés. Les employeurs cherchent avant tout des gens motivés. Si vous avez envie de travailler, sans être un spécialiste de la restauration, les employeurs vont vous former. Les employeurs ont changé leur fusil d’épaule. Si vous avez un jeune motivé, qui vient à l’heure, qui a la bonne attitude, je le prends, je le forme, ce n’est pas un problème. »

Des entreprises en expansion, le commerce, la restauration ont été mis sur pause… l’activité redémarre assez for. « Souvent les restaurateurs ont fait des travaux ont, ont agrandi, ont besoin de plus de serveurs. Le transport, c’est typique, on a un souci important de titulaires du permis poids lourd et de transport de personnes. On l’a vu avec la crise de Kéolis, et ce n’est que le début. Il y a beaucoup de demandes sur Dreux. J’encourage les jeunes à aller vers ces emplois, qui ne sont pas mal payés, il faut que les gens se mobilisent. »

Et puis, les demandes commencent à provenir également d’autres bassins d’emplois, notamment dans les Yvelines où ils ont aussi des soucis. « Si on peut se déplacer c’est bien, mais il est suffisamment rare dans notre histoire depuis quelques années de disposer de ces empois, que l’on se doit d’être présents avec Pôle emploi, la Maison de l’emploi et la Mission locale. »

Rendez-vous de l’emploi- Recrutement : Vendredi 1er octobre de 10 heures à 17 heures au centre socioculturel du Lièvre d’or. Ouvert à tous.