Proximum : une nouvelle ère de construction

Proximum : une nouvelle ère de construction

C’était une promesse de campagne de Pierre-Frédéric Billet, maire de Dreux : insuffler une nouvelle dynamique aux comités Proximum et renforcer leur participation à la vie et aux projets de leur quartier. Retardées par la crise sanitaire, ces instances de proximité fortes d’un nouveau budget participatif de 150.000 € sont, depuis le 19 octobre dernier, officiellement relancées avec la signature de la nouvelle charte Proximum.

« Donner plus de force »


C’est un acte d’engagement fort et partagé qui était attendu depuis de longs mois. Fin octobre, la Ville a invité les membres qui composent les 6 comités Proximum du territoire à signer la nouvelle charte du dispositif Proximum. 87 Drouais et Drouaises ont répondu présents, sur les 115 engagés. Au côté de PierreFrédéric Billet, maire de Dreux, ils ont affirmé leur volonté d’œuvrer avec la Ville pour et dans l’intérêt général de la cité durocasse, de ses quartiers et de ses habitants.
Gage d’une co-construction participative au service du « bien vivre ensemble », la charte fixe le cadre général des comités dans le respect des responsabilités et des compétences de chacun. Ce document de référence précise ainsi le rôle et les missions des habitants, de l’équipe municipale dont Mariam Cissé, adjointe au maire, déléguée à la démocratie locale, la participation citoyenne et la vie associative et des six binômes élus référents pour chaque quartier – ainsi que des services de la Ville.
Pour Pierre-Frédéric Billet, « il était important de prendre ce moment ensemble et de rappeler l’importance de Proximum et de ses comités, un dispositif mis en place en 2004 et qui était innovant à l’époque. Beaucoup d’entre vous ont pu constater le succès de cette instance participative.»
Et de poursuivre :

pendant les élections municipales, on a décidé de lui donner plus de force. Concrètement, les décisions que vous prenez dans votre quartier concernant des investissements de proximité, vous disposez d’un budget participatif pour les concrétiser. En 2022 et pour relancer Proximum, il s’élève à 150.000 €. Des moyens supplémentaires seront aussi alloués aux maisons Proximum pour renforcer leur fonctionnement.

Pierre-Frédéric Billet

De nouveaux enjeux


Permettre au citoyen de prendre part à la vie publique en dehors des périodes électorales est une ambition portée de longue date par la Ville de Dreux.

Intégrer les habitants à la vie de la cité et favoriser les prises de décisions collectives demeurent au cœur du nouveau projet municipal

Mariam Cissé

Les dynamiques citoyennes sont en effet accélératrices des transitions et sont une ressource pour une action publique plus directe, adaptée et efficace. Plus que jamais, la municipalité a besoin de ses habitants engagés, notamment depuis la pandémie qui a accéléré l’arrivée des franciliens dans des villes à la campagne comme Dreux. « Avec la Covid-19, le phénomène s’est multiplié par 4, a indiqué Pierre-Frédéric Billet. Cela nous pose donc question sur la politique d’aménagement que nous voulons mener, à savoir comment accueillir ces populations sans dénaturer notre ville ? » Pour y répondre, la municipalité compte bien s’appuyer sur les membres Proximum et leur expertise « d’usage » de leur quartier, de la ville. « Mais vous avez aussi un rôle fondamental à jouer auprès des nouveaux arrivants, a insisté le maire. Les aider à appréhender le territoire, leur donner envie de s’y investir. Leur faire prendre conscience que ce n’est pas une cité-dortoir, mais une ville avec une forte identité et un tissu associatif très puissant ! »

Qu’est-ce qu’un budget participatif ?


C’est la nouveauté de cette année : la participation des habitants devra impliquer comme axe fort la mise en place d’un budget participatif de 150.000 €. Cette enveloppe globale doit permettre une implication concrète des citoyens dans la vie de la cité. Les habitants et les usagers de la ville sont invités à proposer des idées d’investissement pour améliorer leur cadre de vie.

Quid des comités Proximum ?


Rôle et missions
Véritable outil pour vivre sa citoyenneté à l’échelle locale, le comité Proximum a pour objet l’amélioration du cadre de vie, l’animation, la valorisation et la promotion du quartier. Il est le cadre privilégié de la concertation et de l’étude des projets relatifs au quartier, entre ses habitants, les associations du quartier et la municipalité. Le comité Proximum, c’est un réseau de citoyens actifs volontaires et bénévoles, composé d’habitants, de doyens, de jeunes et d’associations de quartier. Ils se réunissent toutes les 6 semaines hors périodes scolaires. Ils sont à la fois les interlocuteurs privilégiés des administrés et les piliers de la politique de proximité.

Champ d’intervention
Le périmètre d’action des comités Proximum couvre un large spectre, car par la connaissance qu’ils ont de leur quartier et des préoccupations quotidiennes des habitants, leurs membres peuvent formuler des avis, recommandations et propositions sur des sujets aussi divers que la circulation, le stationnement, la tranquillité, le cadre de vie, l’urbanisme, la propreté, le logement, l’offre culturelle, sportive, éducative…
Dans tous ces domaines, ils concourent à une meilleure prise en compte des attentes des habitants, ils œuvrent au développement du lien social et du “vivre ensemble”, ainsi qu’à l’éducation à la citoyenneté.

Qui sont vos élus référents ?

Sous l’égide de Mariam Cissé, les élus relais occupent une place centrale dans la discussion et la co-construction avec les habitants en valorisant les initiatives. Ils contribuent à l’émergence de projets de territoire « en soutenant politiquement et administrativement les décisions qui seront prises au sein des comités Proximum, » a rappelé Pierre-Frédéric Billet. Dreux a été divisée en 6 secteurs. Ce découpage géographique renvoie à une identité et une dynamique propre à chaque quartier dont chacun est placé sous la responsabilité d’un binôme d’élus référents.