Échanges avec le préfet d’Eure-et-Loir en visite au centre hospitalier de Dreux

Échanges avec le préfet d’Eure-et-Loir en visite au centre hospitalier de Dreux

Pierre-Frédéric Billet, maire de Dreux, s’est rendu mardi 2 mars au centre hospitalier Victor-Jousselin à l’occasion d’une visite de Françoise Souliman, préfet d’Eure-et-Loir, accompagnée du sous-préfet de Dreux, Xavier Luquet. Venue échanger sur la dégradation sanitaire du département, la représentante de l’État a ainsi fait un point sur la situation de l’hôpital avec la direction du CH en présence également du directeur départemental de l’Agence régionale de santé (ARS) Centre-Val de Loire, Denis Gelez.

Depuis le 25 février, l’Eure-et-Loir est placé, au même titre que 19 autres départements, en « vigilance renforcée » en raison d’une circulation accrue du coronavirus. Avec une moyenne départementale de 256 nouveaux cas pour 100 000 habitants, un taux de 9% de positivité et un variant anglais à plus de 70%, l’Eure-et-Loir est donc « passé du mauvais côté de la barrière », souligne Françoise Souliman, le préfet, qui note toutefois qu’à Dreux le taux d’incidence est l’un des plus bas du département avec 199 nouveaux cas pour 100 000 habitants. Ont ainsi été évoquées avec la direction de l’hôpital les différentes stratégies sanitaires déployées depuis le début de la crise, les problématiques rencontrées, mais aussi les initiatives partenariales mises en place comme celles avec le Pôle Médical Maison Blanche de Vernouillet pour augmenter les capacités d’accueil en lits. « Un atout complémentaire intéressant » a constaté le préfet d’Eure-et-Loir.

Au cours de cette entrevue, Pierre-Frédéric Billet, maire de Dreux, a quant à lui rappelé son positionnement et son souhait de « trouver avec l’État des mesures complémentaires avant d’envisager un éventuel reconfinement, car les habitants du Drouais ont fait des efforts importants depuis des mois pour respecter les mesures gouvernementales. Il me semblerait injuste qu’ils soient confinés le week-end ». Autre sujet abordé par le maire : la création d’un nouvel hôpital adapté aux enjeux de santé d’aujourd’hui. Une promesse de campagne qu’il continue de défendre et de soutenir :  un projet immobilier d’établissement est d’ores et déjà à l’étude.